Le monument « ode à la résistance »

Le 26 septembre 2021, le monument « ode à la résistance » a été inauguré, à l’occasion du 75e anniversaire de la Confédération nationale des prisonniers politiques et ayants droit de Belgique. Ils voulaient laisser un souvenir tangible aux générations à venir afin que le sacrifice des prisonniers politiques qui ont souffert dans le fort de Breendonk ne soit jamais oublié.    

L’artiste de renom Tom Frantzen a relevé le défi. C’est devenu une œuvre d’art avec une énorme botte en acier Corten, qui opprimait la population. Sous la botte se trouvent l’homme abattu ainsi que d’autres combattants de la résistance assassinés, dont une mère avec un landau à double fond avec son enfant abattu et un chien mort. Deux enfants affolés s’enfuient… Central, un résistant qui résiste; il essaie de repousser la botte. Son copain essaie aussi de toutes ses forces de le contrebalancer avec son dos. Un homme tombé affolé tire sur la botte… Le dernier personnage est un homme qui parvient à s’échapper; il lâche une colombe, symbole de paix et de liberté.    

La sculpture est une ode universelle et à la résistance et à l’opposition, contre toute forme d’abus de pouvoir, de domination ou de dictature, d’injustice et d’intolérance. C’est aussi un signe d’espoir, car le War Heritage Institute est plus que jamais prêt à faire passer le message de citoyenneté, de tolérance et de respect à la jeune génération. 

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies. 

error: Content is protected !!