L’édification du mémorial

Le Mémorial national du Fort de Breendonk a été établi par la Loi en 1947. Bien que tous les prisonniers politiques belges n’aient pas été emprisonnés à Breendonk pendant l’occupation sous l’ancienne appellation Auffanglager, (camp de détention), le législateur de Breendonk a voulu perpétrer le symbole en mémoire de tous ceux qui ont souffert ou sont morts pendant la guerre.

Le 11 juin 1946, le député socialiste Gaston Hoyaux soumet un premier projet de Loi à la chambre des représentants de Belgique en tant qu’ancien prisonnier de Breendonk et du camp de concentration de Buchenwald. Il a exprimé le souhait d’ériger un « Monument du souvenir et de la reconnaissance sur les restes du fort, dans ce « lieu saint ». Ce lieu devrait devenir « un centre actif de reconnaissance et permanent au sens large de propagande civique ».

Le projet de la Loi suit la voie législative traditionnelle, discussion au sein de la Commission de la défense, discussion des amendements, approbation au Sénat. Le 10 juillet 1947, la Chambre des représentants a adopté la Loi à la majorité absolue (167 voix sur 169 – deux représentants du peuple s’étaient abstenus).

Le 19 aout 1947, le Prince Charles a signé la Loi établissant le Mémorial national de la Forteresse de Breendonk. Le Mémorial devient une institution publique autonome gérée par un conseil d’administration dans lequel les anciens prisonniers ou leurs ayants droit sont amplement représentés.

La Loi définit clairement la double mission du Mémorial : d’une part « assurer la préservation permanente des bâtiments et des ouvrages du Fort » et d’autre part, « prendre toutes les mesures utiles pour que le souvenir du Fort de Breendonk et des évènements qui s’y sont déroulés reste vivant dans l’esprit de la Nation, en favorisant son esprit civique et en promouvant l’éducation paternelles des jeunes ». Dès le début la Loi défini la mission pédagogique et de mémoire du Fort de Breendonk.

Le 16 octobre 1947, une liste des noms des premiers administrateurs du nouveau mémorial à été publiée. Parmi eux figurent les anciens prisonniers de Breendonk suivants ou leurs ayants droits :

Georges CANIVET (président de l’association des anciens prisonniers de Breendonk),

Gaston HOYAUX (auteur du projet de loi, ancien prisonnier de Buchenwald et de Sachsenhausen),

Jules JODOIGNE (ancien prisonnier de Vught et Sachsenhausen),

Paul LEVY (journaliste à la chaîne nationale I.N.R.),

Xavier RELECOM (ancien prisonnier de Sachsenhausen),

André SIMONART (professeur à l’université de Louvain, ancien prisonnier de Buchenwald),

Albert VAN ROY (greffier de la ville de Willebroek)

Et

Hilda SEVENS (ancienne prisonnière de Ravensbrück et veuve du substitut anversois du procureur Dirk SEVENS, mort dans le camp de Breendonk des suites de tortures).

Au fil du temps, les membres du conseil d’administration ont été remplacés, compte tenu de leur âge, par des personnes civiles.

Jusqu’à la création de l’institut du patrimoine de guerre le 1er mai 2017, le mémorial était géré par le conseil d’administration. Les derniers membres du conseil d’administration l’étaient:

Président: M. Baudouin SOMERS, Lt-Général bd, Juge honoraire du Roi

Vice-président: M. Denis HARDY, Major General of Flight bd

Le Gouverneur de la Province d’Anvers: Mme Cathy BERX
Le Bourgmestre de la commune de Willebroek: M. Eddy BEVERS

Les représentants du Musée royal de l’Armée et de l’Histoire militaire, Mme Christine VAN EVERBROECK et M. Piet DE GRYSE.

Un membre nommé sur proposition de la Communauté française, M. Joël MATHIEU
Un membre nommé par la Communauté flamande, M. Martin RUEBENS
Un membre nommé par la Communauté germanophone, M. Herbert Ruland

Membres nommés sur recommandation du ministre de la Défense nationale:

M. Vital CRAENINCKX

M.  Sénateur Francis DELPEREE

M. Fred ERDMAN

M. Jean CARDOEN

Mme Linda MOREAU-SEVENS

M. Franky BOSTYN

M. Edmond EYCKEN

L’inspecteur des finances du ministre de la défense nationale a participé de plein droit aux travaux du conseil d’administration.

Les Présidents

Baron André SIMONART
Baron Paul M.G. LEVY
Mme Linda MOREAU – SEVENS
Prof. Emérite Roger COEKELBERGS
Lt-gen. bd Baudouin SOMERS
1947 – 1975
1975 – 1997
1997 – 2000
2000 – 2011
2012 – 2017

Le 1er mai 2017, M. Piet VELDEMAN a été nommé directeur a.i. du département II, externes et la gestion quotidienne est passée entre les mains de M. Dimitri RODEN qui a passé le flambeau à Herbart BEYERS le 1er mai.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies. 

error: Content is protected !!